Aller au contenu

Nouveau Sponsor –G-PORTAL

Nos Serveurs sont désormais hébergé par G-Portal l'hébergeur officiel de Funcom

Obtenir votre serveur Conan avec une réduction de 5 % sur votre serveur

Découverte des –serveurs FR

Envie de jouer sur un serveur privé ou ceux de notre communauté ?

Voir les serveurs FR

Découverte des –Clans FR !

Vous souhaitez faire connaître ou rejoindre un clan !

Voir les clans FR

Découverte de la liste des –Périples


Liste des Périples
Information

Recommended Posts

1536801309-canon.png

On me pose souvent des questions sur l'interprétation des inventions historiques transposées dans l'univers de Conan.  Parfois il est légitime de se poser la question à cause des partis pris souvent anachroniques de R.E. HOWARD.
Après avoir répondu à quelques interrogations de notre révéré Asghaard j'ai trouvé un peu de motivation à faire quelques recherches complémentaires !

 

Y-a-t-il des canons  de pirate dans Conan ? Ou plus simplement un canon de bateau est-il contraire au lore de l'univers de Conan ?

La réponse est non, il n'y a probablement pas de canon, pas du moins comme le dépeint l'image d’Épinal que l'on a des pirates à travers l'image romanesque des Edward Teach et autre Calico Jack. Et oui, la pièce d'artillerie que nous connaissons est contraire au lore et ne peut selon moi pas y être intégrée. Il est inventé beaucoup trop tardivement en occident et sa mise en place comme sa production nécessite une logistique complexe et lourde. En outre, les navire de l'univers de Conan ont des proportions inadaptées (on verra pour plus tard un article sur les bateau hein ^^)
 

Le canon, du latin canna "tube", est une pièce d'artillerie utilisant de la poudre à canon ou d'autres carburants propulseurs pour lancer un projectile. Il varient par leur calibres, leur portée, leur mobilité, leur vitesse de tir etc...
C'est aujourd'hui une arme tombée en désuétude.

Les premières pièces d'artilleries de ce type apparaissent au XIVème siècle. Le canon est inventé en 1313 par Berthold Schwarz (un moine allemand qui aurait redécouvert la poudre noire en occident bien que cela soit contesté au profit du britanique Robert Bacon). Jusqu'au XIXème siècle les tubes étaient chargés par la culasse puis par la bouche avec des boulets de métal ou de pierre. Ils étaient pointés manuellement. Le canon était dors et déjà rainurés en spirale comme le sont les arme à feu modernes afin de donner de la vitesse et une poussée suivant ces creusets en hélice, au projectile améliorant portée et précision!

Si on parle précisément du canon de marine il revêt une importance particulière entre les XVIème et XIXème siècles. Ces pièces d'artilleries étaient souvent montées sur des navires à voile ou à vapeur. Alignés, on parle de placement en batterie et les boulets embarqués variaient en fonction du calibre de 6 livres à 32. Ils sont attachés au navire par des amarres afin de retenir leur recul. Ces cordes sont appelées des bragues qui  maintiennent la pièce contre la bordée.

A partir du XVIIème siècle les canons de marine sont fabriqués dans un alliage de fer et non plus en bronze. Ça réduit le poids de l'objet tout en conservant son calibre et cela offrait une plus grande résistance en terme de matériaux.

En général les canons navals de fabrication pré-industrielle utilisaient plusieurs projectiles en fonction de l'objectif visé lors d'un affrontement entre navires (boulet à chaine, boulet de fonte etc... ).


S'il ne semble pas possible de trouver ce genre de canon sur les navire à l'age hyborien, en revanche il existe une possibilité si on parle de cas particuliers provenant du lointain et mystérieux orient ! Au Kithaï, sur des navires très bien équipés et très rares on peut imaginer trouver un équivalent.

Considérant que la Chine antique étaient déjà très en avance sur son temps en matière" d'exploration et de navigation; on sait aussi que c'était le cas dans d'autre domaines. Notamment celui de la poudre !

Les anciens chinois ont inventé la torpille marine. On dit que les torpilles chinoises auraient été tirées dans l’eau comme des fusées, avec une mèche et de la poudre à canon et naviguaient vers leur cible. Si je n'ai pas pu vérifier cette référence, en revanche, on trouve des allusions au "feu volant", torpilles terrestres tirées sur le principe du feu d'artifice dès le IXème siècle durant la dynastie Tang (618-907). Cette découverte aurait pour origine des moines taoïstes avant son application militaire. Ces projectiles étaient tirés notamment lors des invasions mongoles contre la cavalerie adverse !

ancient-chinese-inventions-chinese-rocke

 

Parlons de la poudre noire !
La première mention de la poudre à canon dans sa formule chimique (salpêtre, souffre et charbon) apparait dans de Wǔjīng zǒngyào de 1004 près de 250 ans avant la première allusion dans un texte européen en 1285.

Cependant, si on prend le postulat de Conan et sa recette exotique et que l'on se penche sur les principes de transmutation alchimiques il faut partir  du principe que la recette de la poudre explosive tient plus de la magie que de la chimie. En effet, il faut se représenter que dans Conan, on fabrique les explosifs à base de sang de démon ce qui est loin d'être anodin et comporte tout de même quelques implication aussi concrètes qu'ésotériques !

sources :
Wikipédia
Histoire pour tous
China Gaze francophone

Modifié par Noise Blasphemer
corrections
  • Nice ! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1536831694-verre.png

On s'est souvent demandé si les fenêtres pouvaient être différentes et certains mods ont même ajouté large baies et verrières à leur collection architecturale. De même on constate la présence de fioles en verre dans le jeu mais pas de vaisselle. Cela s'expliquer par l'aspect brute et primitifs des civilisations barbares. Et pourtant...


Le verre c'est quoi ?
Du latin "vitrum" qui désigne plus particulièrement le verre plat à vitre, c'est un corps dur, homogène et non cristallin que l'on obtient en refroidissant de façon rapide certaines substances après fusion.Il est malléable à chaud. Ses formes et applications sont innombrables de nos jours en matière d'isolement électrique ou thermique. Mais on va plus particulièrement s’intéresser ici à son histoire sous l'antiquité et au moyen âge !

L'histoire du verre remonte à la préhistoire de notre monde. En 100 000 av.JC l'obsidienne (verre volcanique naturel à partir de laves riches en silice) est déjà taillé pour servir de lame, de pointes de flèche et les tectiles (bille de verre formées par l’impacte des météorite) sont utilisé comme bijoux. La fabrication des premiers matériaux vitraux trouve son origine en Mésopotamie au cours du Vème millénaire autour de 4 500avant notre ère. On parle d'une découverte due au fruit du hasard  lors de la fusion de sables calcites avec de la soude pour la cuisson des poteries.
Pline l'Ancien dans son Naturalis Historia (77 de notre ère) raconte que des marrins auraient découvert le verre ne trouvant pas de pierres pour circonscrire le foyer de le camps. Ils auraient utilisé des pierres de soude et auraient donné naissance à la pâte de verre.

Les premiers verres transparents apparaissent sous l’Égypte antique, et l'émail en 1 500 av. JC. et le VIème siècle voit l’apparition des verres colorés.

 

Alors peut-on trouver dans l'univers de Conan des fenêtres de verre et vitraux ?

J'avancerais que la réponse est oui ! Cependant pas de cristal (en dehors de toute considération alchimique particulière en tout cas) puisqu'il faut attendre les verrerie de Murano à Venise au XVème siècle  pour voir apparaitre le cristal ! Ce sont les britanniques qui y ajoutent de l'oxyde de plomb le rendant plus solide.
Mais exit les grandes verrières ou les pyramide de verres car les pièces beaucoup trop lourdes et opaques à l'époque.

Auparavant les fenêtres étaient obstruée par des peaux, panses ou vessies animales tendues et séchées. On trouvait aussi sur les ouvertures plus petites des matériaux comme la corne ou les pierre spéculaires (roches naturellement transparente comme les micas, le talc ou le gypse ).


Lapis_specularis.jpg

Déjà au Ier siècle on voit l’apparition du verre à vitre ! C'est à l'époque du règne de l'Imperator Caesar Divi Filius Augustus que l'on attribu l'invention du verre à vitre faute de traces archéologique antérieures.
Il s'agit alors d'un verre coulé sur des lits de sables ou des plateaux de bois ou encore des dalles de marbres polie, faisant de5 à 6 mm d'épaisseur. Il était étiré sur ces gabarit grâce à une pince dont la contrainte faisait apparaitre des bulles d'air. ce verre était composé de soude et cela le rendait assez opaque (le verre à base de potasse ne fait son apparition en Europe qu'ai Xème siècle). Ces matière plus ou moins transparente réduisaient la déperdition de chaleur. Les romains connaissaient déjà la technique du double vitrage puisqu'ils y recourraient quand la déperdition de chaleur était trop importante.

Son usage, rare à l'époque, se restreint aux oculi (ouvertures de combles pratiquées sous les coupoles) des thermes et dans une moindre mesure aux demeure très riches ! A Herculanum ou Pompéi on trouvait déjà de large fenêtre à châssis quadrangulaires*. Ce n'est qu'à partir de la seconde moitié du Ier siècle que l'on considère son usage comme courant.

Au moyen age le verre à vitre connait une stagnation et en dehors des superbes vitraux destinés aux édifices religieux on en trouve peu. On constate l’apparition des vitraux dès le IVème siècle, même s'il faut attendre le XIIème siècle pour que cet art voit son apogée.
Entre le Vème et le Xème siècle on voit l'apparition de deux techniques :
- Le soufflage en couronne : produit dans l’Ouest de la France (technique normande de la cive) et en Angleterre où sa production durera jusqu’au XIXe siècle. Le verre plat ne prit son essor qu’à partir de l’invention de ce nouveau procédé. Il s’agit d’abord d’un vase soufflé à fond plat que l’on fait ensuite tourner face à l’ouverture d’un four, la force centrifuge transformant la paraison en un plateau circulaire.
- Le soufflage en manchon : produit dans l’Est de la France et en Europe centrale (technique bohémienne ou lorraine). C’est un cylindre de verre obtenu par l’allongement de la paraison cueillie par le verrier, puis fendue, ramollie et aplatie sur une « étenderie ». Ce procédé est utilisé jusqu'au début du XXe siècle et est encore employé dans la fabrication artisanale du vitrail.Il semble que pour les habitation, la technique recule et on obstrue à nouveau les ouverture à l'aide de planche de bois ou de toile cirée, ou encore de papier huilé. Il connait un regain avec l'invention du verre à base de potasse au XVème siècle. La première verrerie française serait née en 1330 à Bézu-la-forêt dans l'Eure et les feuilles planes (« plats de verre »tels qu'on les conçoit) sont inventées par Philippe Cacqueray.

 

Mais les fioles et la vaisselle alors, est-elle forcément primitive ? Trouve t-on, dans les cultures civilisée une vaisselle plus raffinée à base de verre ou de cristal ?

04.jpg
Corne à boire , VIe siècle, Verre, 18 x 32 cm
Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Inv. SPW 250.20
© Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Bruxelles

Les premiers objets objets utilitaires (petites bouteilles et gobelets) apparaissent sous l’Égypte antique atour de -3 000. roulé sur un noyaux de sable ou de terre cuite le verre était optenu de manière "primitive". On dit que Thoutmosis III aurait été le premier à faire naitre l’industrie du verre entre 1483 et 1450 av. JC grâce à des artisans capturé lors de ses conquêtes.

165_gros.jpg

On attribue l'invention du soufflage de verre est attribué aux Phéniciens ou aux Babyloniens avec l'invention de la canne à souffler. Cela permet de fabriquer des objets en verre plus facilement, plus rapidement et donc à moindre coût. On destine ce spots et bouteilles à la conservation et au services des mets et les décorations sont obtenues par moulages et façonnage à chaud, gravure, dorure, camée...

poisson-verre-autun-730x329.jpg

Flacon en forme de poisson IIIème – IVème siècle Verre bleuté soufflé à la volée Autun
Musée Rolin

verre_troyes-800x400.jpg
Si l'ajout de manganèse permet la purification du verre et le rend transparent, la couleur naturelle du verre est un bleu verdâtre du aux oxydes métallique contenu dans le sable qui sert à sa fabrication.
C'est à Alexandrie en 300 av. JC les égyptiens devancent les hébreux et les grecs en utilisant les premier moule donnant des formes harmonieuses et la possibilité de produire "en série".
 

Pour aller plus loin et en parlant d'un univers fantastique comme celui de R.E. HOWARD il faut considérer la dimension subtile du matériaux. D'un point de vue alchimique le verre est l'enfant magnifique du sable et feu, l'alliance de deux force naturelles mises au service de l'homme. Il fait parti des matériaux les plus anciens utilisés par l'homme depuis la découvertes des métaux. Sur les tablettes d'argile de la bibliothèque du roi assyrien Assurbanipal (700 ans avant J.-C.) figure la plus ancienne recette de fabrication du verre qui nous ait été transmise : « Prends 60 parties de sable, 180 parties de cendre d'algues, 5 parties de craie, et tu obtiendras du verre ».
Il ne faut cependant pas négliger que l'univers tourne autour de la mystique et des légende sur les alliage de métaux en outre l'acier et ces métaux précieux et magiques venus des étoiles. Logique donc, que le verre soit réservé à quelque grande maisonnées très riches dans des pays civilisé  où on jouis du luxe. La Zamora, la Stygie, L'Aquilonie, l'Argos, la Némédie etc...

*cadre qui disposait de 4 angles sans être forcément des rectangles parfaits.
Sources :
Wikipédia
Futurascience
Historia
leg8.fr

 

Modifié par Noise Blasphemer
  • Nice ! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×