Aller au contenu

Découverte des serveurs FR

Envie de jouer sur un serveur privé ou ceux de notre communauté ?

Voir les serveurs FR

Découverte des Clans FR !

Vous souhaitez faire connaître ou rejoindre un clan !

Voir les clans FR

Découverte de la liste des Périples


Liste des Périples
Information

Recommended Posts

Posté(e) (modifié)

Parce que sur les serveurs RP on est toujours un peu fan de nos personnage tout de même, il faut bien l'avouer. Et qu'il y a surement d'autres gribouilleurs amateurs dans le coin je propose ce post !

 

Yielka et Ygväsdr, le feu et la glace

img232.thumb.jpg.06742a6dd63a98f00dad9f45bc08ff2b.jpg

 

Yielka en rituel : "Le sang ne ment pas surtout s'il est mauvais"

img236.thumb.jpg.7b3b7571e0c0cb31b4cab1c20e27c719.jpg

 

Yielka en posture d'archer, avec son si fameux casque à crête.

1277960139_Yielkaarcher001.thumb.jpg.6868b9d2f59c4f0cdeadb89065606920.jpg
[FR]Apocryphe de Skelos[RP]

Modifié par Noise Blasphemer
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais profiter d'un duo pas trop mal réussi :

Yielka et Dekara : la Sœur Noire et la Sœur Blanche du Chœur du Vide aux environ de leur 20 aine durant leur voyage au Kush

low.thumb.jpg.005c22f917c50866d11fe85c0807c3f1.jpg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

WOW c'est super beau mdr 


Ya moyen qu'on puisse s'en faire faire un ? 😇 dit oui dit oui :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça peut se discuter. 

J'espérais surtout que ce poste donne envie à d'autres de partager leurs créations.  

J'en ai fais d'autre mais je tiens pas à inonder le forum de mes gribouillages !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello, n'hésite pas, ton talent n'est pas donné à tous :) 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bas tu fait comment pour y faire je n'ai pas l'art dans les doigts moi 😢 enfin l'art ça s'apprend mais ai-je le temps je sait pas si tu m'explique les démarches peut être que je pourrai faire de la veille sur le sujet :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça marche aussi avec l'écriture le fan art :)

je crois qu'on a tous un talent créateur quelque part :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du coup quel logiciel faut utiliser ? faut forcément une tablette graphique je suppose 😢 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non c'est tout tradi.  A la main au crayon ( sauf le premier où j'ai ajouté la couleur avec photoshop, mais la fumée et le feu ont été fait en noir et blanc au crayon avant).  

Tu vas rire mais je suis incapable en dessin et peinture numérique. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon j'abandonne tout espoir xD

Rien n'est impossible mais pour réussir faut de l'investissement, moi je vais déprimer à chaque fail 🤬 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en poste quelques autres. Ils sont moins bons que les précédents je m'en excuse.

 

clear_visions_by_agentjericho-dcdq1g2.jp

 

Un autre portrait moins réaliste :

servant_of_the_outer_gods_by_agentjerich

Un lineart que j'ai gardé parce qu'il y a un joli mouvement :

mystic_transe_by_agentjericho-dc6ak2r.jp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la première elle est enceinte MOUAHAHAHAH LE CRITIQUE mdr

Nan serieux c'est génial

  • Nice ! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Je ne dessine plus depuis quelques années, mais je trouve que tu as un fort talent pour ça, chapeau !

C'est vraiment très joliment représenté.

Modifié par Ornar Givramer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici mon tout dernier accompagné d'un petit texte :
demon_calling_by_agentjericho-dckv0nx.jp
"Un nom n'est que bruit et fumée. Nul ne devrait souhaiter recevoir un nom, de peur que ce nom même ne le transforme. Mais l'homme dont le nom est prononcé vivra éternellement. Il n'est de plus beau patrimoine qu'un nom révéré car changer de nom, c'est changer de Destin.

J'ai fais un rêve étrange tu sais...
Un de ces rêves véritables où il n'y a ni ciel ni soleil et où la nuit est claire comme le jour. Un de ces rêve qui ne m'avait plus habité depuis que tu m'as rendu ma mémoire. Un de ces rêves fuyants qui défient le temps et l'espace. J'ai rêvé de mon sang.

Je marche, les pieds nus comme à l'accoutumée, enroulée dans un mentaux épais. Je porte un pantalon et une chemise comme un homme. C'est l'automne et j'ai marché longtemps. J'ai couvert les marques sur mon corps. La civilisation m'y a forcé et je me suis souvenu des paroles d'une araignée : « Les sorciers et les fous font peur, et les cannibales sont honnis » Elle est derrière ma tête avec ses huit petits yeux jaunes, pendue à ma capuche par ses huit pattes. Je sens ta main qui saisit la mienne et tu dis « On a peur de ce qu'on ne comprends pas. » Encore et toujours, ça me mets en colère. Je ne te réponds pas. Ma main se referme sur de l'air. Je marche sur la terre et la roche brune de la montagne. Je continue d'avancer sur la crête. Je ne suis pas perdue. Je connais cette terre comme si mon cœur battait en elle malgré les longs voyages que vit ma chair ! Je la sens pulser sous mes plantes de pieds. Je l'entend comme si elle coulait dans mes veines. Le vent froid vient du nord et souffle dans un long hurlement alarmiste. La nuit noire est tombée sur la montagne mais je ne me sens pas effrayée. Je n'ai pas peur de la nuit. Je sens les loups, je les entends tout près. Pourtant, aucun animal ne m'a approché depuis que je suis entrée dans ces montagnes. Je crains toujours la vengeance du Sauvage, mais j’ai bon arc quoi que je ne préférerais pas en faire usage ici. Je n'aime pas l'idée de verser le sang dans ces montagnes... À cette pensée, je me suis retournée vers la vallée et je m’arrête pour contempler les collines. J'entends les collines qui m'appellent. J’entends qu'elles cherchent à m’attirer. Je sens celui qui les habite qui appelle mon nom ! Je refuse d'écouter... Je n'ai pas besoin d'entendre les propositions d'un démon ,pas maintenant... Plus maintenant que je doute. Je porte mon regard plus loin sur l’auréole de lumière à l'Est. Je la reconnaîtrais même si je n'habitais plus mon propre corps : Shadizar. Non, elle ne me reverra pas ! La terre brune des montagnes, les sapins et l'odeur du vent, je sais que c'est la Zamora. Je peux le sentir dans ma chair et dans mon ventre.

Quand je me retourne j'entends un hennissement et je vois devant moi une voiture tirée par un cheval sombre et amaigri. Il gratte le sol alors que la montagne se couvre de brumes. Le cocher a relevé son col pour se protéger du vent. Son regard est plongé dans l'ombre d'un grand chapeau de fossoyeur mais je perçois dans ses yeux un drôle d'éclat mauve. D'une voix gutturale il demande : « Votre nom, ma Dame ? »
Je ne comprends pas la question. Je me découvre la tête et l'araignée file dans la nuit. Au loin, un corbeau traverse la lune vers l'Ouest. Je dis : « Ma Dame ? » J'observe ma tenue, mes cheveux en bataille emmêlés dans les colifichets, les perles et les osselets, je n'ai pas l'air d'une dame. Je n'ai plus eu l'air d'une dame depuis mon onzième automne ! « Je n'ai pas de nom. Dis-je. Pourquoi aurais-je un nom ? »

L'ombre cochère me toise de toute sa hauteur superbe et qui me semble immense. Dans l'air se repend une odeur de fumée et de chair brûlée qui m'est trop familière. Il dit : « Vous êtes la Mémoire de la Princesse. Le Sang de l'Héritage et il a besoin de vous » Je ne trouve rien à répondre alors je murmure confuse : « Mon père ?  Adina. » Le goût du sang se répand à ma bouche. Je ne distingue que le sourire carnassier sous un large chapeau sinistre de fossoyeur. « Il a entendu votre nom dans le vent. Assure t-il. Il a sentit l'odeur de votre sang dans ses rêves. » Il marque un silence sinistre et je me sens attirée par cette voiture et le lieu où elle m'emmènera. Au loin les collines cri mon nom que je ne reconnais pas -" Adina" - et me promettent ce que je cherche... Le cocher ajoute sans me toucher ni même avancer son haleine vers moi : « Femme, Sœur, Épouse, Mère... Montez, le seigneur vous attend. »

Alors je monte.
Je pousse la porte de la voiture, j'en traverse le compartiment et en pousse l'autre porte. La cours d'un énorme château de pierres brunes m'accueille. Je me souviens de ce château. Petite les histoires sinistre à son sujet tentaient d'évoquer les mystères qui l'avaient condamné à l'abandon. Il fait sombre et ça sent la cendre et la poussière. L'édifice semble ancien, mort et inhabité. Aussi sinistre qu'on peut imaginer un castel maudit perché une montagne de malheurs ! Il y a dans l'air l'odeur de l'encens et des herbes. Cela m'évoque les tombeaux de Stygie profanées par ma sœur.

Quand je pose le pied à terre, le tintement de mes bijoux sonnent comme des clochettes. Je porte une robe plus dénudée et plus invitante que les parures des prêtresses de Derketo ; et de mes chevilles jusque dans mes cheveux, il y a plus d'or sur tout mon corps que je n'en ai porté au Turan et en Argos ! Je souris. Je m'avance vers un escalier gigantesques en haut duquel je sais que l'on m'attend. Je m'y avance car j'y serai reçue avec honneur, gloire et reconnaissance de tout ce que je suis. Alors les braseros prennent feu sur mon passage ! Presque arrivée à la dernière marche, je tends la main vers un partenaire inespéré pour ce bal morbide !

Mes doigts rencontrent une paume terriblement chaude, longue et aux doigts fins. Un sceau superbe orne son majeur droit, tout d'or, serti avec une pierre rouge sang ! Les ongles sont longs et laqués de rouge avec une décadence assumée. Je lève le nez et je le vois. Pas si grand que cela mais d'une belle stature. Séduisant en diable. Une taille mince, de belles épaules et une peau halée semblable à la mienne. Il porte de beaux vêtements, riches et raffinés. Un parfum subtile quoi qu'un peu acide. Ses cheveux noirs corbeaux, longs et attachés sont soignés. Nous plongeons un instant nos regards l'un dans l'autre et ses iris noirs ne peuvent pas me mentir... Pourtant il a changé ! Les yeux disent toujours la vérité sur l'âme et le sang ne ment pas, surtout lorsqu'il est mauvais !

Je vois alors le castel se remplir de lumière et de feu ! Les tapis et tentures écarlates l'animent et je comprends qu'il n'est habité par la mort seule qu'en apparence. Zuko, mon petit frère, m'attire à lui. Il enroule un bras autour de ma taille et il dit : « Yielka, je t'ai cherché longtemps sur le monde... » Je réalise que je rêve, que je ne suis pas là bas. Je le vois saigner alors qu'il me parle mais je ne comprends pas ce qu'il dit. Sa paume saigne dans la mienne. Puis il serre sa prise autour de ma taille. Il m’entraîne dans une valse curieuse. Le long d'un interminable tapis rouge baigné de la lumière des candélabres la valse maudite fait tinter mes bijoux."

Je me suis réveillée avec mon sang -son sang ? Le nôtre...- au creux de la paume !

Je ne sais ce qu'il avait à me dire, mais je sais que mon sang m'a parlé. "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×